Search
Close this search box.

Voici comment devenir hotesse de l’aire

Sommaires

 

 

Quels sont les critères pour devenir hôtesse de l’air ?

 

Les critères pour devenir hôtesse de l’air sont nombreux et variés. 

  • Tout d’abord, la personne doit avoir un diplôme scolaire ou universitaire et une expérience professionnelle pertinente. Elle doit également être en bonne santé physique et mentale, capable de passer des tests médicaux et psychologiques.
  • En plus de ces exigences, les candidats doivent posséder des compétences particulières telles que le sens du service client, la capacité à communiquer efficacement avec les passagers en français et une autre langue étrangère (l’anglais étant généralement préférable), une excellente présentation personnelle et un niveau d’autonomie suffisant pour travailler seul. Une formation spécifique est requise pour les opérations sur vols long-courriers.
  • De plus, les aspirants à ce poste devront démontrer des qualités telles qu’être réactifs face aux situations inattendues, savoir rester calmes et professionnels en toute circonstance et être disposés à travailler des horaires décalés, y compris pendant les week-ends ou jours fériés.

 

Quel est le salaire moyen ?

 

Le salaire moyen d’une hôtesse de l’air varie selon le type de contrat, le type d’entreprise et l’ancienneté. Les hôtesses de l’air à temps plein gagnent en moyenne entre 2 000 et 3 500 euros par mois. Les hôtesses à temps partiel touchent entre 1 600 et 2 500 euros par mois. Les primes supplémentaires pour les vols internationaux peuvent ajouter jusqu’à 1000 euros supplémentaires chaque mois.

 

Les pilotes et les membres du personnel navigant généralement bien plus que les hôtesses de l’air, car ils ont plus d’heures de travail et des qualifications spécifiques nécessaires pour piloter un avion. En revanche, si une hôtesse est formée pour être steward ou chef-hôtesse, elle peut également recevoir un salaire plus élevé que celui des autres hôtesses.

 

Quelles sont les qualités requises pour devenir hôtesse de l’air ?

 

Les qualités requises pour devenir hôtesse de l’air sont nombreuses et variées.

  • Tout d’abord, les hôtesses doivent être à l’aise avec le contact humain et avoir une attitude positive envers les autres. Elles doivent pouvoir communiquer clairement et efficacement avec des personnes de tous âges et origines sociales différentes, ainsi qu’être à l’écoute des besoins des passagers. En outre, une bonne connaissance des produits proposés par la compagnie aérienne est nécessaire pour pouvoir répondre aux questions des clients.
  • De plus, il est crucial que les hôtesses soient en mesure de gérer les situations d’urgence et les conflits qui peuvent survenir à bord d’un avion. Une bonne présentation personnelle est ainsi essentielle pour donner aux passagers une impression professionnelle et digne de confiance. Les hôtesses doivent disposer d’une excellente capacité physique afin de pouvoir manipuler le matériel et porter du poids sans difficultés.
  • Enfin, un diplôme ou une formation spécifique peut être exigée par certaines compagnies aériennes pour travailler comme hôtesse de l’air. De plus, elles doivent pareillement maîtriser au moins une langue étrangère couramment dans le but d’être en mesure de communiquer avec les passagers non francophones ou ceux originaires du pays où elles se trouvent.

 

Quels sont les principaux avantages liés à ce métier ?

 

Les hôtesses de l’air sont les ambassadrices de leur entreprise et jouent un rôle essentiel dans le service à la clientèle. Elles bénéficient d’un salaire très compétitif, ainsi que d’avantages tels que des voyages gratuits et des réductions sur les services et produits liés au transport aérien.

  • Les avantages financiers à devenir hôtesse de l’air sont également nombreux. Les vols internationaux offrent en général une prime plus importante que les vols domestiques, ce qui permet aux hôtesses de l’air de gagner plus d’argent qu’avec un emploi terrestre classique. En outre, certaines compagnies aériennes offrent des primes supplémentaires pour chaque année travaillée sans accident ou retard et des remboursements sur certains frais liés au voyage.
  • Devenir hôtesse de l’air est pareillement une excellente opportunité pour découvrir le monde. Les professionnelles peuvent se rendre dans différents pays pour visiter des lieux exotiques, rencontrer des personnes du monde entier et goûter à une variété de cultures différentes. Elles bénéficient parfois pareillement d’une formation spéciale sur la culture locale afin qu’elles puissent être plus à l’aise avec les clients internationaux.
  • Enfin, les hôtesses ont souvent accès à un système complet de soutien social qui inclut des congés payés et maladie, une assurance-maladie complète et divers autres avantages sociaux tels que la pension ou la retraite anticipée. Cela signifie qu’en tant que professionnelle, elle peut profiter pleinement du temps libre dont elle dispose sans avoir à se soucier trop du futur financier.

 

Quels sont les diplômes nécessaires pour devenir hôtesse de l’air ?

 

Pour devenir hôtesse de l’air, plusieurs diplômes sont nécessaires. Tout d’abord, un certificat de scolarité est requis pour pouvoir postuler auprès des compagnies aériennes. Cela peut être un diplôme d’études secondaires ou tout autre type de formation reconnue par la compagnie.

 

Une formation académique complémentaire est également souhaitable. Les candidats peuvent suivre des cours spécialisés en gestion de vol et en sécurité ainsi que des cours sur les règles et procédures de l’aviation commerciale. Un diplôme universitaire en management des services aériens est souvent nécessaire pour accroître leurs chances dans ce domaine très concurrentiel.

 

Un entraînement pratique est pareillement essentiel : les hôtesses et stewards doivent apprendre à manipuler les équipements à bord, à servir des repas et boissons, à gérer les situations d’urgence et à répondre aux appels des passagers ou du personnel navigant. Une certification appropriée peut être obtenue grâce à une formation certifiée par un organisme reconnu comme l’Autorité européenne de sûreté aérienne (EASA).

 

Enfin, une bonne maîtrise orale et écrite des langues anglaise et française est indispensable pour exercer le métier d’hôtesse/steward puisque ces métiers nécessitent une grande capacité communicative avec le personnel navigant, les passagers et le personnel terrestre.